Comment traiter une fracture cervicale ?

La fracture du rachis cervical est souvent difficile car elle représente une atteinte osseuse pure, qui fait suite à un traumatisme dû à un choc dans le cadre sportif (spécialement chez les joueurs de rugby), les accidents de voiture ou de travail. Cela peut donner suite à des troubles fonctionnels et d’atteintes neurologiques graves. C’est pour cela qu’elle nécessite une bonne prise en charge et un bon suivi kinésithérapique.

Symptômes de la fracture cervicale

Fracture cervicale La fracture cervicale est principalement connue pour provoquer de fortes douleurs, qui peuvent arriver jusqu’aux épaules, voire même aux bras. Si jamais le nerf est compressé, alors la douleur atteint toute la zone avoisinante, mais les risques encourus concernent surtout l’aspect neurologique (moelle épinière). Autrement dit, s’il y a déformation de cette dernière. Si cette déformations évolue, elle pourrait créer de véritables troubles fonctionnels et provoqueraient un trouble de l’équilibre ou encore des problèmes de respiration. Enfin, si elle n’est pas prise en charge rapidement, elle pourrait même entraîner la mort de la personne. Il est néanmoins très rare que l’atteinte neurologique puisse avoir lieu puisque le canal vertébral est généralement plus grand en comparaison avec les vertèbres, ce qui fait que la moelle épinière sera moins à l’étroit.

Diagnostic de la fracture cervicale

Dans la plupart des cas, le patient se plaint d’une douleur cervicale qui est elle-même due à la fracture cervicale, ainsi qu’aux déformations. C’est pour cela que le diagnostic de cette fracture des cervicales se fait par une série d’examens que le médecin effectue. Un examen clinique est réalisé en premier lieu. Il consiste en l’évaluation de l’intensité des douleurs, ainsi qu’une palpation afin de déterminer la présence d’éventuel hématome. Par la suite, d’autres examens sont pratiqués dont la radiologie qui s’effectue de face et de profil afin de déterminer s’il y a fracture. Si jamais la radio ne donne pas de résultats concrets, alors il faudra passer au scanner qui va mettre en évidence la fracture et apportera une meilleure analyse osseuse avec les reconstructions 3D qui permettent de préciser le type de fracture. Pour finir, il est suggéré également d’effectuer une IRM qui permettra de visualiser la moelle épinière.

Traitement de La fracture du rachis cervical

Pour traiter cette fracture qui est complexe, il faut prendre un grand nombre de facteurs en considération dont l’âge et la catégorie de la fracture. C’est pour cela que chaque patient est traité de manière différente. Parmi les traitements disponibles, nous citerons les suivants.

Traitement orthopédique

Le traitement orthopédique est un traitement sans opération qui consiste en une contention externe pour une durée qui varie de quelques semaines à plusieurs mois. Autrement dit, il consiste en le port d’un collier cervical, voire un corset en plâtre ou en résine pendant une durée limitée. Ce traitement est principalement destiné aux personnes âgées qui présentent une contre-indication pour la chirurgie.

Traitement médicamenteux

Le traitement précédent est parfois accompagné d’une prise de médicaments. D’après les degrés d’intensité, le médecin peut prescription du paracétamol, des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) ou dans le cas de douleurs intenses, des antalgiques.

Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la fracture cervicale est vivement conseillé, particulièrement si la personne souffre de troubles neurologiques ou chez de jeunes patients. Cette chirurgie permet de libérer la moelle épinière de toute compression, en réduisant la déformation de la colonne (cette dernière sera fixée à l’aide de vis et de tiges). À la suite de cette opération, les patients devront passer par une rééducation qui sera nécessaire.

Traitement kinésithérapie

Ce traitement s’effectue uniquement sous prescription médicale, après la réalisation d’un bilan qui vise à identifier le profil du patient en termes de cervicalgie. Par la suite, il pourra bénéficier des pratiques d’un kinésithérapeute qui aura pour objectif de :

  • Libérer les structures rétractées, soit donc la libération des tensions et mobilisation du cou ;
  • Renforcer les muscles affaiblis, surtout en raison des symptômes anciens ;
  • Effectuer des exercices de prévention et une rééducation thérapeutique.

Vous l’aurez donc compris, il est important de rapidement agir pour pouvoir régler le souci de la fracture cervicale et éviter ainsi e subir ses répercussions sur le long terme.